Heritage Night

Cette annee, l’ecole des enfants a organise une soiree baptisee Heritage Night. Le concept, plutot sympa etait de partager un peu de sa culture, gastronomique ou autre, avec les autres familles.
Les enfants ont donc dessine le drapeau francais, explique 2-3 curiosites concernant notre culture, (genre, oui, en France, on ne se fait pas des hugs mais des bisous, et y’a meme des endroits un peu recules avec des droles de pratiques ou on se fait 5 bises. Ca marche a tous les coups, ca oscille entre « beurk » et « rhooo, sont cochons ces francais »…) et c’est le moment opportun pour degainer tes 3 biscuits faits maison, quand ils ont des doutes sur l’hygiene d’une nation ou les echanges salivaires sont si communs et repetitifs…

Ma creativite a ete tres rapidement bridee puisque les gourmandises en question devait avoir une « bite size », (le [i] se prononcant [aille]… et la traduction etant: de la taille d’une bouchee), et quand bien meme j’obtemperais, l’organisatrice menaca alors de decouper mes madeleines en 2…
Me promettant de lui faire regretter son geste si elle approchait de mon stand avec un couteau, je me voyais deja en train d’appeler l’ambassade et Cyril Lignac pour reporter un incident diplomatique.
C’est alors que j’ai compris que le plus en danger n’etait pas la culture francaise:

Le jour J, un gars est entre dans la salle, vetu comme un gladiateur, si si, un GLA-DIA-TEUR…
Donc, avec une jupette en cuir sur les fesses et un « tupper » de boulettes de viande a la sauce tomate a la main.
J’ai glousse et lui ai dit: « Vous, vous etes l ‘Italie! »

Il a du sentir que j’etais une comique parce qu’apres, c’est pas complique, ca a degenere… assez rapidement…
5 minutes plus tard, Cesar se rapproche de moi et me glisse d’un oeil de velours et dans un anglais parfait: « Vous connaissez l’Italie? »
Moi: Oui, on adore! On a visite Rome, Naples et Pompei il y a 2ans , et la Toscane, il y a quelques annees et un peu la vallee d’Aoste… Et vous, vous etes d’ou alors?
Cesar: Dallas! En fait, je ne suis jamais alle en Italie… » d’ou la jupette probablement…et devant mon air supris: « Mais, mon pere y est ne… »

Bref, digerant l’information, je suis alors accostee par une charmante dame tres blonde avec de jolis yeux bleus et un tee shirt proclamant « Swedish chick » (nana suedoise)! Comme je suis d’un naturel sympa, je lui dis que j’ai garde un fort bon souvenir de Stockholm quoique j’ai bien failli y laisser une oreille givree…
Elle: Je peux pas vous dire, ma grand mere y est nee mais moi, je n’ai jamais mis les pieds en Suede!!

A ce moment-la, une jolie jeune femme debarque en trombe a cote de moi, pose une espece de gratin improbable a cote de mes gateaux, et m’explique en anglais, que sa famille est francaise  d’origine (bien sur et moi je suis Rihanna) et me demande a voix basse: « Et vous avez un accent vous? »
Et ben, cherie, si tu me demandes si j’ai un accent c’est qu’on a clairement jamais cause ensemble!!

Sur ces entrefaits, je me retourne car la pseudo irlandaise dans mon dos se met a sautiller frenetiquement genre Michael Flatley sous acid, les bras le long du corps et les guiboles en l’air…
Et je sens a son air que Cesar va retenter une approche, ca ne rate pas:
« -Comment les femmes francaises font-elles pour etre aussi minces? »
Finalement, il a VRAIMENT des origines italiennes!!
L’Homme n’est pas tres loin, mon gars et si tu veux garder toutes tes jolies dents blanches d’americain, va discuter avec la pseudofrancaise au gratin douteux…

Mais je n’ai pas le temps et la, BAM!, 2eme intervention cruciale de Cesar: « Et sinon, pendant la guerre, le sud de la France a ete occupe? »
Toi, tu sais parler aux femmes, hein?
Du coin de l’oeil, j’apercois ma copine americaine qui leve les yeux au ciel, l’air reellement atterre.
Moi: »Ben, en fait, les italiens ont occupe le sud de la France… »
Je suis carrement hilare, ma copine americaine se tient le visage, consternee…
Et Cesar, super embarrasse: »Euh, je m’excuse alors… »

« Errare humanum est » Asterix

Finalement, soiree fructueuse, qui a demontre que les americains sont tres fiers de leurs origines europeennes, et qu’il n’existe de gueguerre entre le vieux et le nouveau continent que dans les discours des politiques et un peu pour le folklore…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *