The Wild Wild West

Il y avait une araignée, j’ai paniqué. Mais je pense qu’elle est morte maintenant.
Comme tu l’as peut-être vu si tu me suis sur les réseaux sociaux j’ai eu le plaisir de rencontrer la délicieuse Puss Caterpillar devant ma porte hier. Elle est surnommée la chenille «Toupee » (toupet), et présente une pilosité capillaire souvent moquée qui rappelle celle de Donald Trump. Cette adorable bestiole est la chenille la plus venimeuse des Etats Unis, j’étais donc enchantée de croiser son chemin. Vu son état végétatif de chenille, je savais qu’elle ne risquait pas de me sauter à la gorge et je comptais bien ne pas lui flatter le flanc car sous sa fourrure soyeuse se cachent des « dards » qui peuvent t’envoyer à l’hôpital dans d’atroces souffrances. 
Je me suis empressée de poster sa photo dans les associations pour la préservation des « rampants-piquants-volants-mordants-empalants » du Texas et du continent tout entier. Inutile de te préciser que son surnom a très vite déclenché l’hilarité de certains, qu’une joute verbale s’est engagée, que des suggestions d’extermination de la dite bête et de sa progéniture ont été proposées, tout cela menant à cette remarque du modérateur ce matin:
« Just a reminder….regardless of the resemblance the puss caterpillar has to the republican candidate for president’s hair, please keep politics off The Hill…that goes for the democratic candidate, the current president and any other politics. »
(« Pour rappel… indépendamment de la ressemblance que cette chenille présente avec les cheveux du candidat républicain à la présidentielle, gardez la politique hors de ce site… cela s’applique aussi pour la candidate démocrate, le président actuel et tout autre politicien »)

La Puss caterpillar, tu la vois la ressemblance maintenant?
Malgré la proximité de Dallas et Fort Worth tu seras surement ravi d’apprendre que la vie sauvage est loin d’être exterminée dans ma région. Parles-en à ma copine A. de Dallas qui a trouvé un raton laveur qui siestait dans sa poubelle et une recluse sur son oreiller.  Pour ceux qui ignorent ce qu’est une recluse: c’est une araignée qui est généralement agressive, très venimeuse, et si tu te fais piquer, dis adieu à ton épiderme velouté, vu qu’une partie risque de se nécroser. Définitivement. 
 C’est au cours d’une balade au bord d’un lac que l’on a croisé THE serpent. Je ne suis pas une grande fan des serpents. Euphémisme. Les serpents me rendent hystériques.
Le truc était au bord du chemin. On était en train de ramasser du petit bois quand je l’ai vu nous observer. J’ignore si il était seul et ENORME ou accompagné, mais je me suis empressée de le prendre en photo, en tremblotant et en hurlant « Personne ne s’approche! » aux enfants. J’ai montré la photo à ma copine texane qui l’a identifié de suite  « un cottonmouth, et un beau ». La bouche de coton, c’est un serpent noir dont l’intérieur de la bouche est blanc. 



Inutile de préciser que si tu te fais mordre, on appelle un prêtre, inutile de déranger les pompiers. En plus, une étude a montré récemment qu’une morsure de Rattlesnake (serpent à sonnettes) soignée revient à 170000$. Donc, je te souhaite d’avoir de bonnes relations avec ton assurance, au moment où la secrétaire des urgences va appeler pour savoir quelle est ton niveau de prise en charge… « 25%? Bon ben on va rappeler le prêtre plutôt. »
Il faut quand même que je te raconte quelque chose à propos de cette amie texane. Elle n’a pas peur des serpents et récemment a publié une photo dans les réseaux sociaux d’un serpent monstrueux, bouche grande ouverte, qui soufflait et se contorsionnait dans l’allée de sa maison. Elle demandait si il était venimeux à ses amis pour savoir quoi en faire. Finalement, les réponses tardant à venir, la bête lui barrant le passage pour atteindre sa voiture a fini sa vie dans un coup de pelle bien ajusté.  


Dans le genre moins féroce, on a croisé des coyotes autour de la maison et même tout près de notre quartier. Ces pauvres bêtes se font déloger par les travaux de construction des centres commerciaux et errent donc à la nuit tombée autour des habitations. 
Les vautours noirs (ou black vultures) sont communs et se régalent d’écureuils écrasés. Les rapaces tournent en permanence dans le ciel, très haut mais ne perdent pas une miette de ce qui se passe sur le plancher des vaches. 
On a aussi assisté au snack d’un Red Tail Hawk à la sortie de l’école, déclenchant un attroupement et des cris d’admiration quand à la rapidité de l’oiseau à boulotter une cuisse d’écureuil.

L’heure du goûter


Des araignées jaunes exotiques mais inoffensives avec des talents artistiques indéniables.

La zipper spider
Il y a aussi des visiteurs nocturnes dont la frimousse te fait hésiter. Est-ce vraiment mignon? 

un opossum tout mignon?


L’opossum n’est pas la plus séduisante des bestioles mais je précise que l’animal n’est pas, contrairement à une idée reçue répandue aux Etats Unis, porteur de tous les maux de la Création. Il sait lutter contre la rage et ne déclare que très peu la maladie. Mes charmants voisins n’en ont que faire et leur jettent des pierres à chacun de leur passage dans le jardin. Pas vraiment une surprise quand ils t’expliquent que leur paternels tiraient à la 22 Long Rifle sur les tatous après avoir essayé de les déloger avec un club de golf. 
Je tiens à préciser que cela ne reflète en rien le comportement des Texans
Il y a aussi quelques alligators dans les lacs du coin et dans la Trinity River. Notamment un vieil alligator de 3 mètres de long, qui répondait au nom de Hollywood,  (surement parce qu’il avait les dents qui rayaient le parquet) qui a du être abattu au mois de Juillet. La pauvre bête, aveugle et vieillissante, (genre 30 ans, tout est relatif, ne paniquons pas!) avait tendance à se retrouver dans la Trinity River aux abords de la ville et à se cogner dans les piliers des ponts. 
Récemment une habitante de Houston a demandé une intervention pour reloger un alligator qui vivait dans son étang depuis plusieurs années. Raison invoquée: Il était menaçant envers ses enfants et son chien. Tu vois qu’il ne faut pas tirer de conclusion hâtive concernant les Texans. 

En allant plus à l’Ouest, il n’y a pas que les couchers de soleil qui sont remarquables: 

La grosseur des mygales

une mygale en vadrouille dans le Big Bend

Les Turkey vultures, 

Un vautour et ses couleurs chamarrées
les javelinas (genre cochon sauvage), les roadrunners (l’oiseau Bip-Bip), les daims, les bouquetins, et des fois des ours et des pumas. Il faut relativiser, la plupart des morts imputées à des animaux sauvages sont généralement des accidents de voiture. 

Alors, rassuré?


















6 thoughts on “The Wild Wild West”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *